Mes horizons de Gladys Demba suivi de Entropie de Léo Lérus

Mes horizons de Gladys Demba suivi de Entropie de Léo Lérus

1 billet = 2 spectacles ! Gladys Demba proposera son solo "Mes horizons", en première partie de Léo Lérus qui présentera "Entropie".

"Mes horizons" de Gladys Demba
La Guyane est un terrain de croisements entre les premiers peuples amérindiens, les bushinengue – descendant·e·s d’esclaves africain·e·s né·e·s du marronnage – et les créoles. Mais « peu importe le mélange que l’on a dans le sang, ici, nous avons tou·te·s des valeurs de chaque communauté » rappelle Gladys Demba. C’est avec des questions essentielles et intérieures sur les différentes cultures guyanaises que la chorégraphe explore son identité. À l’âge de 6 ans, elle rencontre la danse en Guyane française, sa région. Elle parcourt ensuite plusieurs écoles en métropole et ailleurs, enseigne à son tour la danse et développe son écriture chorégraphique sous le regard bienveillant du chorégraphe Thomas Lebrun, directeur du CCN de Tours et de Norma Claire, directrice du CDCN de Guyane Touka Danses. Solo signature, Mes Horizons joue des influences et des fulgurances, pour trouver sa danse.

"Entropie" de Léo Lérus
Sans jamais l’enfermer dans une forme et une fin, Léo Lérus porte haut la création caribéenne. Le chorégraphe s’est d’abord intéressé aux sonorités musicales de son terrain pour glisser vers ses fulgurances carnavalesques. Il en vient ensuite à développer un vocabulaire inspiré du Léwoz, soirées traditionnelles où la danse rythme la musique. C’est ancré dans cette recherche que Léo Lérus crée Entropie. Mesure du degré de désordre d’un système, nulle quand il n’existe pas d’incertitude, l’entropie guide les quatre interprètes sur un plateau épuré. Jeu de théâtralité, de déséquilibres, leurs mouvements sont captés en direct pour agir sur l’environnement sonore et lumineux. Entropie explore sous nos yeux la possibilité d’un système d’auto-organisation, toujours animé par l’instant.

1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement